Histoire et patrimoine

Une station entre mer, marais et forêt

Au centre d'un carrefour de communication entre Noirmoutier, l’Ile d’Yeu (30 min), Nantes (1h), Pornic, la presqu’île Guérandaise et le Sud Vendée, La Barre de Monts a une superficie de 2780 hectares dont 680 hectares de forêt domaniale et 1200 hectares de marais et compte 2208 habitants en 2015.
 
Petite station balnéaire familiale de la côte vendéenne, au pied du Pont de Noirmoutier, la capacité d’accueil de la commune est d’environ 18 000 personnes en saison. Elle propose une Esplanade de la mer aux maisons insolites du début du siècle, uniquement réservée aux circulations douces.
 
Sur son territoire se trouve également Port Fromentine, point de départ continental de la liaison maritime départementale avec l’Ile d’Yeu.
 

Historique 

La Barre de Monts relève à l’origine de Notre Dame de Monts. La localité fut érigée en paroisse en 1802, puis en commune le 30 avril 1852. Ses habitants se nomment les « Barriens » et « Barriennes ».
 
L’origine de son nom est la suivante :
Barre : du gaulois « barro » signifie lieu élevé et boisé
Monts : du latin « mons », « montis » signifie petite montagne et colline.
Ce qualificatif est vraisemblablement donné à la commune, en raison de l’existence d’un point culminant « Le Pey de la Belette » ou « Pey de la Blet », à 16 mètres au-dessus du niveau de la mer. Les dunes du Pays de Monts symbolisent ces collines.
 

Fromentine 

Le lieu dit « Fromentine » appartient à la commune de la Barre de Monts, il en constitue l’une de ses façades maritimes.
Son nom résulte du mot « froment » : un blé rouge d’excellente qualité cultivé autrefois à Barbâtre et à Fromentine pour être ensuite exporté.
 
Du moyen âge au milieu du 19ème siècle, La Barre de Monts est un important port d’expédition de sel et de céréales, qui fournit le commerce hanséatique ainsi que les villes de Nantes et Bordeaux.
Le port se situait au Port du Pont Neuf, autrement appelé Port du Quai. Les cales, comme une partie des quais, sont construites avec les galets provenant du délestage des navires venant chercher leurs cargaisons.
Bien que la commune de la Barre de Monts soit le lieu d’accostage des transports maritimes avec les îles d’Yeu et de Noirmoutier depuis des décennies, la construction d’un embarcadère date seulement de 1869.
Depuis 1971, date de la mise en service du Pont de Noirmoutier, la commune accueille uniquement les liaisons maritimes à destination de l’Ile d’Yeu.

L’ostréiculture

La pêche des huîtres en mer était pratiquée localement depuis le 18ème siècle.
 
Au début du 20ème siècle, des entrepreneurs charentais lance l’activité. Malheureusement, une épidémie entraîne la disparition totale de l’huître sur l’ensemble des côtes atlantiques en 1920.
 
Depuis 1948, l’élevage, dit l’ostréiculture, est réintroduit avec l’aide d’ostréiculteurs de Charente-Maritime sur les sites du Port du Quai (ou Pont Neuf) et du chemin des ostréiculteurs.

Iintégré au village, à proximité du centre ville commercial et accessible à pied, la majorité des ostréiculteurs proposent la vente directe à « la cabane ». Certains d’entre eux assurent également un accueil touristique et réalisent des visites d’exploitation pour individuels et groupes.

L’étier du Pont Neuf

Un lieu de découverte chargé d’histoire

Sur la route de Nantes, à l’entrée de la Commune se situe cet endroit pittoresque, point de rencontre entre la mer, (pontons d’attache de bateaux de pêcheurs, de plaisanciers et d’ostréiculteurs, cabanes ostréicoles et pêcheries avec leurs carrelets) et le marais.




De construction Vauban, l’Écluse du Porteau, n’est plus en activité, elle a cédé ses fonctions à plusieurs autres écluses de construction moderne. Cette série d’écluses matérialise ainsi la séparation entre l’océan et le marais Breton Vendéen. Le site est un endroit de promenade très varié et typique.  


Les archives

Depuis une quinzaine d'années, un vaste programme de numérisation des archives communales a été mis en place en lien avec le département. Elle sont désormais consultables sur le site suivant: archives.vendee.fr

On y a accès aux actes de naissance jusqu'en 1912, de mariage jusqu'en 1914 et de décès jusqu'en 1950. On y trouve aussi les plans du cadastre, les listes nominatives des recensements de la population ainsi que les délibérations municipale des origines jusqu'aux années 60!

 
4 résultats
Tri :
LA BARRE DE MONTS 0251685231
Un document daté de 1689 indique que l’écluse du PORTEAU aurait été construite au XVIIe siècle avec les pierres de démolition de la...
LA BARRE DE MONTS - FROMENTINE
Installé à Fromentine le 15 juin 1915 après avoir été démantelé à Saint-Nazaire, le feu de Fromentine mesure 10,05 m et a une port...
LA BARRE DE MONTS 0251580921
La chapelle de Fromentine construite dans les années 50 est toujours observable, les messes y sont même données en été. Son nom vie...
LA BARRE DE MONTS 0251580921
L'église Saint-Louis forme le coeur du bourg de La Barre de Monts. Elle a été constuite en 1841 et est rattachée à la paroisse Sain...